• 11 fevr 2020

Campagne de prévention monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone :

Hautement toxique, il provient de la combustion incomplète du bois, fioul, charbon, ou encore de l'éthanol. Sont donc de possibles producteurs de monoxyde de carbone tout appareil de chauffage ou de production d'eau chaude. A savoir : c'est un gaz inodore, incolore, impossible à détecter. Il est le responsable, chaque année, de très nombreuses intoxications.

Les causes des intoxications au monoxyde de carbone : 

  • au manque d'entretien ou défaut de ramonage
  • à l'emploi de systèmes de chauffage d'appoint inadapté (brasero, camping gaz...) ou défectueux.
  • au bouchage des aérations de logements pour limiter les courants d'air.

Les symptômes :

Faible : Maux de têtes, nausées, fatigue
Grave : Vertiges, troubles du comportement, pertes de connaissance, comas ou décès.

Comment éviter les risques d'intoxication ?

  • Faire effectuer une vérification et un ramonage des conduits au moins une fois par an.
  • Confier l'installation et l'entretien de vos appareils de chauffage ou de production d'eau chaude à des professionnels qualifiés.
  • Respecter les consignes d'utilisation des appareils à combustion
  • Ne pas utiliser, pour se chauffer, des appareils non destinés à cet usage
  • Utiliser des appareils mobiles de chauffage d'appoint par intermittence, en aérant régulièrement vos locaux.
  • Ne pas obstruer les grilles de ventilation et aérer les pièces au moins 10 minutes par jour même l'hiver
  • Ne pas faire tourner le moteur de la voiture ou un appareil de bricolage dans le garage lorsque la porte est fermée
  • Installer un détecteur avertisseur de CO (certifié NF)

En cas de doute, vous pouvez contacter :

  • Service d'urgence Sécurité Gaz au 0800 47 33 33 (numéro vert, gratuit depuis un poste fixe) du gestionnaire de réseau GrDF, ou Pompiers au 18 (odeur ou fuite de gaz)
  • Cente Antipoison et de Toxicovigilance de Marseille : Permanence médicale téléphonique : 04.91.75.25.25.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les sites suivants : 

Quelques chiffres :

Malgré les campagnes d'information et les rappels des mesures de prévention, diffusés régulièrement par les autorités sanitaires, on déplore encore chaque année au niveau national près de 100 décès attribués à des intoxications au monoxyde de carbone. Les chaudières sont majoritairement à l'origine des intoxications et depuis quelques années, les braseros constituent également une source importante d'accidents.
A noter qu'en 2018, le nombre d'épisodes d'intoxications est relativement peu élevé du fait d'un hiver 2018-2019 particulièrement doux.

Actualités


Agenda